entertainment

Qui est Euzhan Palcy, réalisatrice martiniquaise pionnière à Hollywood ?

par BY

29 déc. 2023

Euzhan Palcy, 64 ans, a reçu samedi dernier, un Oscar récompensant l’ensemble de toute sa carrière des mains de la grande actrice américaine Viola Davis. Elle est la deuxième cinéaste française distinguée pour l’ensemble de sa carrière, après Agnès Varda en 2017.

Euzhan Palcy, compositrice et réalisatrice de fictions/documentaires est née en 1958 à la Martinique. La réalisatrice avait frappé fort avec son film culte “Rue Cases-Nègres” adaptation cinématographique du roman de Joseph Zobel, récompensée par le César du meilleur premier film en 1984. À l’époque, la cinéaste n’avait que 26 ans. Une prouesse !

Le long-métrage émeut le public qui découvre l’existence miséreuse, dans les années 1930, des familles martiniquaises attachées aux plantations de cannes. Dès sa sortie le film rencontre un franc succès et vaudra à Euzhan Palcy de remporter 17 prix en France et aux Etats-Unis.

Après le succès de son premier film, elle adapte le best-seller anti-apartheid “A Dry White Season” (Une saison blanche et sèche) de l’écrivain sud-africain André Brink. La cinéaste donne la parole aux Sud-Africains, dénonce la ségrégation liée à l’apartheid, et le racisme qui règne dans le pays. Euzhan Palcy devient la première réalisatrice noire à être produite par un grand studio hollywoodien (la Metro Goldwyn Maye), mais elle est également la première femme à diriger la légende du cinéma Marlon Brando sur un tournage.

Elle tourne par la suite “Siméon” (1992) un conte fantastique et musical avec le groupe Kassav puis côté américain, “Ruby Bridges” (1999) puis “The Killing Yard” (2001), un long-métrage qui reconstitue la célèbre mutinerie de la prison d’Attica, en 1971.

La réalisatrice Euzhan Palcy en tournage

Euzhan Palcy a également tourné des documentaires militants, comme “Aimé Césaire, une voix pour l’Histoire” (1994), un éloge du grand écrivain de la « négritude », et “Parcours de dissidents” (2005), hommage aux Antillais qui, pendant la Seconde Guerre mondiale, ont résisté aux côtés du général de Gaulle.

Tout au long de sa carrière, Euzhan Palcy s’est battue en faveur de la représentation des Noirs au cinéma. De nombreuses cinéastes et actrices noires se disent inspirées par le parcours d’Euzhan Palcy, qui l’érigent en exemple : Ava DuVernay, Amma Asante, Regina Hall ou encore Gina Prince-Bythewood.

Oriane T.